Articles de presse

 


Il s'agit dans tous les cas de journaux ou revues généralistes, non consacrés au sujet.
 



Sydney Morning Herald, 12 octobre 1877.

Deux hommes de Sutton Forest (Nouvelle Galle du Sud, Australie), Patrick Jones et Patrick Doyle, ont observé une créature de forme humaine, de 7 pieds de haut (2.20m), couverte de poils hirsutes, dans la brousse. Elle faisait un "bruit terrible".
 
 

Rizières et Djebels (Toulon), n° 47, troisième trimestre 1985.

C'est une histoire étrange que nous raconte ici notre camarade Jules HARROIS, ancien d'Indochine. Il nous a paru bon de livrer ce témoignage (...) car il montre à l'évidence la persistance, en de nombreux endroits dans le monde, d'êtres étranges, mi-hommes, mi-animaux, comme cet "abominable homme des neiges", le YETI, objet de tant de frayeurs, de légendes et de récits.

Dans la nuit du 23 au 24 août 1947, une petite colonne de DJARAIS, SEDANGS et BAHNARS d'une vingtaine d'hommes venatn de KON-MAHAR, petit village Moï perdu dans les nuages de la mousson, se dirigeait vers KON-BRAI pour rejoindre KON-TUM. (...) Soudain, en tête de la colonne, un cri ou plutôt un grognement suivi d'un bruit de fuite. Alors les consignes de silence furent réduites à néant. (...) Le silence paraissant impossible à rétablir, j'appelais KSOR-NANG, ancien sergent de l'armée française, le plus grand pisteur de la province de KONTUM, remarquable connaisseur de la brousse et voici ce qu'assisté des autres gardes parlant le français, il me raconta : "Dans la marche silencieuse, la tête de la colonne avait surpirs et dérangé un "homme sauvage". Ce n'était ni un animal ni un singe, mais un homme sauvage assez grand qui marche debout, mange des fruits, des insectes, tout ce qu'il peut attraper. A l'inverse du singe, il faisait l'objet d'un interdit alimentaire de toutes les tribus. Cet homme vivait en solitaire. Parfois, la nuit uniquement, on pouvait l'entendre appeler sa femelle, ou son mâle, mais il était difficile de l'apercevoir. Le simple fait de l'avoir rencontré remplissait de joie tous les hommes de la colonne." (...) Au matin nous fîmes halte à KOMSOMLUH, chez le père GIFFARD, missionnaire à la grande connaissance des Moïs SEDANG et BAHNARS. Il nous confirma qu'au nord, en direction de MAM-BUCK, les Sédangs racontaient la même chose, et que pour sa part il n'avait jamais rencontré "l'homme sauvage", mais les récits de ses catéchumènes étaient nets à son sujet.
 
 

Dépêche Reuter, 16 août 1990.

Les garde-frontières du KGB ont été mis en alerte maximum après qu'une patrouille ait vu une créature de 2 mètres de haut avec des yeux brillants. La bête, qui a surpris les gardes du poste frontière Drapeau Rouge, dans l'extrême-orient soviétique, ressemblait au mythique Abominable Homme des Neiges, ou Yeti. Peu après, elle a été vue essayant de grimper sur un toit, pour finalement se replier dans la forêt.
 
 

Nice Matin, 11 mars 1992.

A la recherche du survivant de l'homme de Néanderthal

Une expédition franco-soviétique va fouiller les forêts du Caucase pour retrouver "une espèce humaine disparue".

Serait-on sur le point de lever le voile sur l'un des grands mystères de l'évolution humaine : la disparition brutale de l'homme de Néanderthal et l'apparition soudaine de l'"Homo sapiens" ? Une équipe de scientifiques de haut niveau est convaincue de l'existence, dans les forêts du Caucase, d'un survivant issu de la branche néanderthalienne et partira à sa rencontre dès cet été...
 
 

Globe and Mail, 16 janvier 1995.

La semaine dernière, des Malais recherchant un "bigfoot" énorme et velu ont découvert des empreintes fraiches, d'après l'agence Deutsche Presse Agentur. Des unités de l'armée et de la police, des spécialistes de la vie sauvage, et des tribus de la jungle se sont joints aux recherches, appelées Operasi Kaki Besar en malais, ce qui signifie Opération Bigfoot. Ils ont fouillé plusieurs milliers de kilomètres carrés de la jungle épaisse entourant Tanjung Piai dans l'état de Johore, le plus méridional de la péninsule malaise, d'où des rapports d'observations étaient parvenus. Les traces, trouvées dans un sous-bois dense, mesurent 45 centimètres de longueur et ne montrent que quatre orteils, disent les chercheurs.
 
 

Libération, 27 juin 1995.

Yéti, yéti pas ?

Le yéti a-t-il de grands pieds, des cheveux rouges et préfère-t-il manger végétarien ? C'est en tout cas ce que pense l'équipe de scientifiques hinois de retour d'une expédition d'un mois au fin fond de la province montagneuse de Hubei, au centre de la Chine.
 
 

The Columbian, 15 décembre 1995.

Un chercheur de bigfoot achète la "meilleure photo" de la bête.

Présent à Bigfoot Central à Bothell, Cliff Crook est très satisfait de la supposée photo de son élusive proie, le Sasquatch. Crook affirme que le cliché a été obtenu dans la "Mount Baker-Snoqualmie National Forest" au nord d'Ashford et au sud-ouest du Mont Rainier, le 11 juillet dernier, par un homme dont il protège l'anonymat. "C'est la meilleure photo jamais prise de Bigfoot", a déclaré Crook à The News Tribune de Tacoma. (...) L'intérêt de Crook pour l'homme-bête s'est amorcé en 1956, alors qu'il avait 16 ans. Lui et deux amis campaient près de Duvall, dans l'est du conté de King, quand ils ont rencontré la créature dans la nuit.
 
 

Nice Matin, 25 juillet 1996.

Le mythique yéti montre son nez

Un "abominable homme des neiges" a été observé aux environs d'Almaty ces dernières semaines : c'est ce qu'affirme un zoologue du Kazakhstan, où existe toute une mythologie sur le yéti. Pavel Marikovski, âgé de 80 ans, a recueilli le témoignage d'un groupe d'enfants qui racontent avoir aperçu un yéti le 1er mai dans un champproche des monts de Médéo, à une trentaine de kilomètres d'Almaty. "Terrifiant, velu, grand comme un sapin, mais avec des yeux pleins de bonté" et surtout dégageant "une odeur insoutenable comme les animaux sauvages", expliquent les enfants. Le yéti, effrayé par les regards soutenus des enfants, aurati déguerpi en directions des cimes avoisinantes. Selon M. Marikoski, un policier, Serik Moukhanov, aurait déjà vu il y a deux ans un groupe de yétis traverser une route proche d'Almaty.
 
 

Augusta Chronicle (Tennessee), 6 avril 1997.

Il y a un bigfoot qui attaque des automobiles et essaye d'enlever de jeunes enfants dans les collines du Tennessee. Ce qu'est exactement le monstre de Flintville et d'où il vient reste un mystère. Mais plus de deux décennies d'observations et de rencontres terrifiantes ont convaincu beaucoup de gens que la créature est non seulement réelle mais aussi dangereuse.

 

Deseret News Archives (Utah), 7 juin 1997.

Un habitant de l'Utah affirme avoir vu Bigfoot neuf fois depuis 1968.

haut

retour