On connaît une version chinoise de ce même traité, avec les mêmes dessins, moins précis.

Retour   

Illustration empruntée à un traité de médecine bouddhiste tibétain, du dix-huitième siècle, découvert par l'anthropologue tchèque Vlcek. L'homme sauvage est représenté sur des rochers, symbolisant son élément naturel.
Dans le même traité se trouvent des représentations de dizaines d'animaux tous parfaitement reconnaissables (mammifères, oiseaux, batraciens, etc.), et dont absolument aucun n'est mythique.